DUT et BTS : formations professionnalisantes

image
Plus d’un étudiant sur deux, issu d’un Bac STMG, choisit une filière courte (près de 45 % s’orientent en BTS contre 9,4 % en DUT). Ces formations offrent de nombreuses spécialités dans le domaine des services et de la production et cumulent de multiples avantages. Courtes (deux ans), concrètes et attractives sur le marché de l’emploi, elles séduisent les plus pressés de se frotter au monde professionnel.

 
 
Quelle formation est faite pour moi ?

Il est primordial de choisir votre BTS/DUT et le secteur auquel il est rattaché en fonction de votre filière, de vos compétences et de vos aspirations ! Certaines filières seront plus adaptées à votre Bac que d’autres. En l’occurrence, titulaire d’un Bac STMG, privilégiez les filières service. Toutefois, vous pourrez toujours vous diriger vers une voie qui n'a pas de rapport direct avec votre Bac si vous possédez les connaissances et la motivation nécessaires. N’omettez pas de prendre en compte le marché de l’emploi car certains secteurs seront plus porteurs que d’autres.
 
Le BTS : une formation courte appréciée des employeurs
 
  • 8 secteurs pour des centaines de BTS. Il existe une offre pléthorique de BTS proposant chacun une multitude d’options. Les 2 000 BTS sont regroupés selon les 8 secteurs que sont l’industrie, le tertiaire, la santé & le domaine paramédical, les arts appliqués, la communication, le commerce, le bâtiment, et enfin le droit.
  • Statut scolaire ou contrat d’apprentissage ? Si vous souhaitez vous consacrer à 100 % à votre formation, le statut scolaire est le choix le plus judicieux. Si en revanche vous vous sentez prêt à vous confronter à un emploi du temps chargé qui vous permettra d’acquérir, par-delà votre formation, une expérience professionnelle significative, le contrat d’apprentissage est dans ce cas une très bonne option !
  • Une finalité professionnelle. Diplôme national de l’enseignement supérieur, le BTS sanctionne 2 années d’études post-Bac et donne une qualification appréciée des employeurs dans des domaines précis. La majorité des matières enseignées présentent donc un caractère technique qu’une immersion en entreprise vient parfaire.
 
L'IUT, un premier pas vers l'université
 
  • L’IUT, une formation universitaire spécialisée. Il en existe 115 en France. 17 spécialités concernent le secteur industriel, 8 le secteur tertiaire. Les spécialités préférées des Bacs STMG sont les DUT Gestion des entreprises et des administrations (GEA), Information-communication ou encore technique de commercialisation.
 
> La liste des 24 spécialités d’IUT et le contenu des formations sont disponibles sur : www.iut.fr.
 
 
Pourquoi pas l’alternance ?
 
Plus d’un étudiant en BTS sur 10 choisit de suivre son parcours en alternance. Celle-ci se développe également au niveau des IUT. Intensif de par son rythme, ce système vous amène à cumuler cours théoriques et expériences en entreprise. Il faut donc bien avoir conscience qu’en plus des travaux et examens que l’on attend de l’étudiant que vous êtes, seront également prises en compte vos aptitudes à être un bon salarié au cœur de votre structure d’accueil (vous en possédez le statut, et de fait les obligations).
Les avantages sont tout de même nombreux. Prise en charge des coûts de formation par l’entreprise, expérience professionnelle au sortir de la formation, congés payés, remboursement de frais…
 

Et après ?
 
80 % des étudiants en IUT poursuivent leurs études une fois leur diplôme en poche : pour près d’un étudiant sur deux, prolonger sa formation correspondra même à trois années supplémentaires, à l’université ou bien en intégrant une école de commerce ou d’ingénieurs. Les licences professionnelles, quant à elles,  représentent plus de 20 % des poursuites d’études. La solution IUP (Institut Universitaire Professionnalisé) est aussi un très bon moyen de poursuivre ses études.
 

Des secteurs porteurs
 
En 2014, malgré la crise économique, certains secteurs offrent de belles perspectives d’avenir. Des pistes à explorer en priorité.
 
La grande distribution. Grâce à l’ouverture régulière d’enseignes à proximité des centres-villes, les magasins offrent de nombreux postes pour les jeunes diplômés de Bac à Bac +5. Vendeurs, chefs de rayon, préparateurs de commandes, caristes, etc. sont des postes à pourvoir en grand nombre.
 
Le commerce international. Les plus littéraires d’entre vous y sont très bien acceptés, notamment grâce à leur niveau de langue. En effet, certains enseignements sont dispensés directement en anglais ! Les achats, l’import-export, le marketing… Ces domaines sont concernés par cette filière.